Ma vie avec James Dean

mavieavecjamesdean

ERRANCES

Récit initiatique loufoque sur un jeune cinéaste, Géraud, qui débarque en Normandie pour présenter son film : Ma vie avec James Dean. Le séjour itinérant, commençant dans un charmant hôtel de Dieppe, sera tissé d’errances et de rencontres fortuites. Il se dégage une grande poésie de l’ensemble et une véritable cinéphilie. La renonciation semble coïncider avec le moment de réconciliation qui prend en charge toutes les déconvenues et tous les imprévus afin de se résoudre à vivre la vie comme une aventure. Le moment où on ne peut plus faire autre chose qu’accepter l’imprévu comme destin. En ce sens, Ma vie avec James Dean fait du bien dans la mesure où il s’agit d’une parenthèse sur les impératifs du monde, un moment de suspension essentiel et créatif qui fait du bien.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s