Mezzanotte

mezzanotte

LE CRI

Mezzanotte est un film sur la différence et qui pose à partir d’elle un problème assez radical : vivre ou mourir. Pas de compromis. Pas de demi-mesure.

David a quatorze ans et il ne fait pas semblant d’être ce qu’il n’est pas malgré ce que ça lui coûte au quotidien : des violences et de l’oppression. Il est prêt à accomplir la séparation avec tout ce qui lui permet de vivre une vie d’adolescent protégé -y compris avec sa famille pour fuir son père à la morale rigoriste qui ne supporte pas sa différence. Il choisit l’authenticité en vivant sa différence et son adoration pour David Bowie dont il partage jusqu’au prénom et adopte le style vestimentaire grâce à son nouveau groupe d’amis – des gays et des travestis qui tapinent la nuit et vivent dangereusement.

C’est dans ce danger que David prend corps, loin des normes qu’on lui impose et c’est aussi par là qu’il peut combler le décalage entre la réalité et le rêve dans lequel il vit. Cette réalité, c’est un rêve, parfois dystopique, parfois violent, mais ce n’en est pas moins un rêve.

Comment s’étonner que le film finisse par un grand cri – le réveil de cette nuit hors du monde de la vie et incarnée dans le rêve du vécu d’une différence pure ne pouvait être que brutal.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s